Il est possible que par manque de lubrification, un préservatif craque. Dans ce cas, pour éviter le risque de grossesse non désirée, il est recommandé de demander à votre pharmacien la prescription de la pilule du lendemain le plus rapidement possible (moins de 72h après le rapport). Il est conseillé également de continuer à utiliser une contraception mécanique (préservatif) dans les 7 jours qui suivent le rapport. S’il existe un risque de contamination par le virus du Sida ou de toute infection sexuellement transmissible (hépatite B, C, Chlamydiae, Herpès génital…), vous pouvez contacter immédiatement SIDA INFO SERVICES au 0 800 840 800 ou les urgences d’un hôpital parce qu’un traitement préventif peut alors vous être proposé. Une visite chez votre médecin ou dans un centre de planification familiale vous permettra aussi de vérifier que vous n’avez pas été contaminé par une maladie et/ou de vous prescrire une contraception efficace qui sera associée aux préservatifs.

Si vous êtes témoin d’un préservatif qui craque, il est important également de prévenir le vendeur qui vous a fourni le préservatif ou le fabricant qui est indiqué sur l’emballage. Dans ce cas, pensez à indiquer le numéro de lot et la date de péremption du préservatif ainsi qu’une description brève la situation qui s’est produite.