Les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) se transmettant à travers tous types de pratiques sexuelles, savoir comment se protéger dans chaque situation est important. La digue buccale, bien que peu connue est un moyen de se protéger lors de rapports bucco-génitaux.

La transmission d’IST dans les rapports bucco-génitaux

Les pratiques de sexe oral que sont les cunnilingus (bouche-vulve), anulingus (bouche-anus) et fellation (bouche-pénis)  comportent des risques de transmission de diverses infections.

Même si le risque de transmission du VIH est faible pour le cunnilingus et l’anulingus par rapport à la fellation ou aux rapports vaginaux et anaux, ces deux pratiques ne doivent pas être considérées comme sans risque. En effet,  elles permettent la transmission de bien d’autres IST tels que la Gonorrhée, la Syphilis, l’Herpès génital, la Chlamydia…

Prenons l’exemple de l’Herpès génital: on estime que 17,2% de la population française est touchée par cette infection, qui même considérée comme bénigne, reste mal vécue par ceux qui l’on contractée.

Si se protéger de risques liés à la pratique de la fellation est simple et connu grâce à l’utilisation d’un préservatif, chacun est en droit de se demander comment faire pour les autres types de rapports bucco-génitaux.

Peu connue et pourtant primordiale, la digue buccale (aussi appelée digue dentaire, dam ou oral dam) est le meilleur moyen de se protéger de la transmission d’IST lors d’un cunnilingus ou un anulingus.

Digue buccale : qu’est-ce que c’est ?

La digue buccale est aussi appelée digue dentaire. C’est un rectangle de latex (ou de polyuréthane) généralement de 25x15cm et d’une épaisseur de 0.070mm.

Placée sur la vulve ou l’anus elle constitue une barrière physique entre la bouche et le corps de l’autre partenaire. Elle permet dans des conditions normales d’utilisation de réduire les risques de transmission d’IST.

Comment l’utiliser ?

Voici quelques conseils d’utilisation d’une digue buccale :

1) Vérifiez que la date de péremption n’est pas dépassée et que l’emballage est bon état. Si ce n’est pas le cas, jeter la digue buccale et prenez-en une autre.
2) Ouvrez l’emballage à la main avec précaution (n’utilisez pas d’objets tranchants ou pointus). Prenez garde de ne pas abîmer la digue avec les ongles ou les bijoux…
3) Placez la digue sur la vulve ou l’anus de votre partenaire et tenez-la afin qu’elle ne se déplace pas.
Si vous souhaitez utilisez du lubrifiant, vérifiez que celui-ci est bien compatible avec la matière de votre digue buccale.
4) Dès que vous avez fini, jetez la digue à la poubelle.

Il est impératif de ne pas réutiliser la digue buccale, ne pas la retourner au cours de l’utilisation, ne pas utiliser la même digue pour un anulingus puis un cunilingus ou inversement.

Où trouver une digue buccale ?

La digue buccale est un produit dont l’usage de prévention contre les IST est récent. Elle est en vente dans certaines pharmacies et sex shop mais est principalement disponible sur internet.

Terpan vous propose sa digue buccale DIG DAM DOM® :

Rectangle de 25x15cm, en latex de caoutchouc naturel, légèrement parfumé à la vanille, couleur naturelle.

Elle est emballée  dans un foil en aluminium (comme les préservatifs masculins) pour pouvoir vous accompagner facilement partout.

La digue buccale DIG DAM DOM est disponible sur notre Boutique en Ligne !

Photo de la digue buccale DIG DAM DOM en foil alu
La digue buccale DIG DAM DOM dans son foil aluminium